Saison 2004-2005

29 juin 2005 L'Entente de la Ria a fêté son anniversaire avec le FCL

Samedi, pour célébrer son premier anniversaire, l'Entente de la Ria avait invité à la Garenne les poussins, benjamins et 13 ans du FCL ainsi que les 15 ans de la Montagne à disputer des matches amicaux à La Garenne. «Des clubs référents sur le secteur», soulignait Michel Galloux, coordonnateur de l'Entente, des exemples d'écoles de foot solides et structurées, à l'image de ce que les animateurs de l'Entente s'attachent à construire depuis un an. Avec déjà un bilan flatteur. Cette journée de fête associait aussi les parents et les seniors des clubs qui constituent l'Entente, avec des rencontres intergénérationnelles. Malheureusement, lors du match des mamans contre les débutants, une maman a fait une mauvaise chute et s'est blessée au pied.

 

Les 13 ans du FCL et de l'Entente de la Ria avec Patrick Lachuisa, arbitre de la rencontre : Titouan, Florian, Guillaume, Omur, Jordan, Quentin, Hugo, Matthieu, Thibault, Bryan, Arthur et Aissan pour le FCL, et Kevin, Maxime, Romain, Xavier, Aurélien, Thibault, Brendan, Thomas, Marie, la féminine de l'équipe, Gwendal et Arnaud pour la Ria.

 

24 juin 2005 Premier anniversaire de l'Entente de la ria

Samedi, l'Entente de la ria, qui regroupe les jeunes footballeurs des clubs de Belz, Erdeven et Etel, fêtera son premier anniversaire au stade de la Garenne à Etel avec le FC Lorient et l'US Montagnarde, deux des clubs références du secteur. Le programme de cette journée s'articule autour de rencontres entre jeunes : plateau débutants et rencontres Ria-FCL poussins et benjamins à 13 h 45 et 13 ans à 15 h. Pour les 15 ans, la rencontre se fera avec leurs homologues de l'US Montagnarde (16 h). A 17 h 30, un match féminin sera proposé, suivi à 18 h 15 d'un match entre une équipe de 18 ans et une équipe constituée de joueurs seniors des trois clubs composant l'Entente : l'AS Belugas, l'AS Duniers et l'Etel FC. La journée se conclura par un buffet à 20 h 30

 

20 juin 2005 Entente de la ria : la légitimation acquise

«Démarrage, stabilisation puis progression». Elie Rio, président des Belugas, se faisait pédagogue pour expliquer la mise en place et les ambitions de l'Entente de la ria, lors du bilan de fin d'année, vendredi à Erdeven. «On a d'abord appris à se connaître, on s'est aperçu des imperfections, il y a forcément des tâtonnements, on va améliorer ce qui a été observé : il faut mettre en place des structures solides sur le plan administratif et technique; c'est comme ça qu'on progressera tous ensemble, et nous aurons beaucoup de jeunes qui viendront».

«Pas de conflit»

Le point le plus significatif qui ressort de ce bilan est la très rapide légitimité acquise par l'Entente. Le pari de regrouper les sections jeunes de trois clubs était hardi, mais la bonne volonté, l'intelligence, le travail et le sérieux ont emporté l'adhésion. «On a eu à gérer des problèmes, mais pas de conflits», constatait Michel Galloux, le coordonnateur. «Les jeunes sont une part importante des clubs, et les clubs l'ont bien compris». Les cotisations seront harmonisées sur les trois clubs. 18 ans : 35 €; 15 ans et 13 ans : 30 €; benjamins et poussins : 25 €; débutants : 20 €. L'Entente est partie prenante des tournois propres à chacun des clubs. La moitié des bénéfices sera affectée à l'Entente. Un délégué administratif et un responsable technique seront mis en place par catégorie. Si les résultats sportifs n'étaient pas l'objectif premier, certains groupes ont apporté de belles satisfactions, à commencer par les 13 ans qui viennent de se voir décerner le deuxième prix du challenge Mozaïc. Gros satisfecit aussi quant au comportement des jeunes joueurs : «Bravo, continuez !»

Stages

Agréé jeunesse et sport, l'Entente proposera ders stages non seulement durant les vacances d'été, mais aussi à Pâques. Sous l'égide du Contrat éducatif local Etel-Belz, une animation par semaine sera mise en place en période scolaire. Terrains et salles : «On a optimisé au maximum les installations sportives des communes, ce qui est très valorisant», notait Elie Rio. Concernant la communauté de communes, l'heure n'est plus aux décalages de longueur d'ondes quant aux modalités de financement : «Le dialogue est renoué, ça se passe plutôt bien».

 

Elie Rio, nouveau président de l'AS Belugas, impliqué depuis le début dans le projet de groupement, Michel Galloux, coordonnateur de l'Entente, membre de l'Etel FC, Daniel Le Floch, de la commission jeunes des Duniers.

 

16 juin 2005 Entente de la ria-Lorient : une histoire d'amitié

Nouer des liens amicaux avec un grand club était un souhait des animateurs de l'Entente de la ria. Grâce à diverses relations personnelles, des contacts ont pu être établis avec le FC Lorient. «C'est le club référence sur le secteur», observe Michel Galloux. Ainsi, Malik Diop, joueur au FCL, a accepté de parrainer l'Entente avec une gentillesse très appréciée. A plusieurs reprises, il est venu à la rencontre des jeunes footballeurs, et les a accueillis lorsque ceux-ci se sont rendus au stade du Moustoir pour assister à un match de Ligue.

Rencontre amicale samedi 25

Cette amitié sera au centre des festivités organisées le 25 juin, à la Garenne, pour célébrer le premier anniversaire de l'Entente. Le programme de cette journée s'articule autour de rencontres entre jeunes de l'Entente et du FCL : plateau débutants et rencontres poussins et benjamins à 13 h 45 et 13 ans à 15 h. Pour les 15 ans, la rencontre se fera avec leurs homologues d'un autre grand club du secteur, l'US Montagnarde (16 h). A 17 h 30, un match féminin sera proposé suivi à 18 h 15 d'un match entre une équipe de 18 ans et une équipe constituée de joueurs seniors des trois clubs composant l'Entente : l'AS Belugas, l'AS Duniers et l'Etel FC. La journée se conclura par un buffet à 20 h 30. Demain vendredi, à 18 h 30 au gymnase d'Erdeven, réunion de tous les parents et éducateurs de l'Entente pour un bilan de fin de saison. Pour la saison prochaine, inscriptions auprès de Michel Galloux au 06.86.83.43.36.

Malik Diop, du FCL, est venu à la rencontre des jeunes de l'Entente, notamment lors du Téléthon et du tournoi de l'Etel FC (photo archives).

 

16 mai 2005 Volonté d'apaisement autour du financement de l'Entente

Représentant le maire, Robert Keraron a tenu à faire le point sur les relations avec la municipalité et la communauté de communes, notamment au sujet de l'Entente de la ria et des différends qui avaient surgi lors de sa demande de subvention. Si l'accueil de cette initiative commune fut très favorable, «les règles de la communauté de communes rendaient difficiles le financement compte tenu de la non participation de Locoal-Mendon», expliquait-il en substance. Robert Keraron a néanmoins assuré que «la communauté entendait bien aider la mise en place de l'Entente par des aides suivant les demandes de projets soumises à chaque début de saison». Par rapport à Belz plus directement, R. Keraron a annoncé l'agrandissement prochain du terrain d'entraînement de quelques mètres vers le camping pour se décaler de la tribune. Quant à la question des vestiaires revendiqués depuis longtemps par le club, «C'est un projet qui nous tient à coeur», mais compte tenu de son coût (23.000 €) et du fait qu'il ne concerne pas l'ensemble de la population, il ne figure pas parmi les programmes les plus prioritaires de la municipalité.

 

5 mai 2005 Foot et vacances avec l'Entente de la Ria

Les stages des vacances de février ont servi de mise en bouche pour les vacances d'été. En juillet, l'Entente de la Ria met les petits plats dans les grands pour proposer deux stages à orientation football d'une semaine complète pour les 9-13 ans. «Mais il s'agit d'abord de vacances !», prévient Gaétan Amalir, le responsable technique de l'Entente, déjà rôdé à ce type d'organisation. «Le but n'est pas de prétendre s'inscrire en centre de formation à la sortie du stage, mais de se faire plaisir en vivant ensemble sa passion pour le football».

Qualité d'encadrement

«L'accent a été mis sur la qualité d'accueil et d'encadrement», indique Gaétan Amalir, en insistant sur la participation de quatre encadrants diplômés, titulaires du BE : Samuel Tatard, du FCL (Lorient), Franck Strugeon (Caudan-Sport), Nicolas Goyec (Moëlan-sur-mer), tous deux titulaires d'un Staps, et lui-même, BE et BEESAPT. Trois intervenants extérieurs se joindront à eux pour animer des sessions : Hervé Guégan, l'adjoint de Christian Gourcuff au FCL, Malik Diop, international sénégalais, défenseur central du FCL depuis 2002 après avoir joué à Lens puis à Strasbourg, et Olivier Moullac, entraîneur du pôle espoir de la Ligue de Bretagne, qui assurera une séance spéciale auprès des gardiens de buts. Quant à l'accueil, il sera assuré au lycée maritime. Un traiteur assurera le service des repas, et les séances sportives se tiendront sur les deux stades de la Garenne.

Kayak, équitation et plage

Mais le football ne sera pas la seule activité de ces stages. Un après-midi sera consacré à une séance d'équitation à Erdeven, et une autre à une initiation au kayak de mer avec le club de Belz-Erdeven. Et chaque fin d'après-midi, baignade à la plage sous la surveillance d'un maître nageur diplômé. Une découverte du secteur sera aussi au programme, sous forme d'un jeu de piste et d'une visite au musée des Thoniers. Ces stages ont reçu l'agrément Jeunesse et sport, ce qui permet aux familles de bénéficier des bons Caf (Caisse d'allocations familiales) et bons vacances. Aujourd'hui, les inscriptions couvrent déjà 80 % des places disponibles. Un tiers des jeunes inscrits viennent de l'Entente de la Ria, les autres du pays de Vannes et de Lorient, ainsi que de l'extérieur de la Bretagne (Région parisienne et Pays-de-Loire). Du 3 au 9 juillet et du 10 au 16 juillet. Contact : Gaétan Amalir, au 06.67.42.04.62.

 

20 avril 2005 Les 15 ans se préparent pour le tournoi des 1. 000

«Une saison très correcte», analysent Pierrick Le Bohec et Franck Chapelain : à deux journées de la fin du parcours de championnat, l'équipe des 15 ans de l'Entente de la ria se classe troisième en division supérieure élite. Ce classement très honorable au sein d'un groupe de bon niveau résulte avant tout de la «bonne cohésion et du bon esprit des joueurs». Samedi, au tournoi de l'Etel FC, l'équipe s'est classée troisième. Son prochain rendez-vous, outre les deux matches à domicile contre Guidel et Larmor, sera le tournoi de l'AS Belugas des 30 avril et 1 er mai, à La Lande : catégories débutants, poussins, benjamins le samedi, et les 13 et 15 ans le dimanche. 100 équipes, soit 1.000 joueurs y sont attendus. Si les inscriptions sont closes pour les catégories débutants à benjamins, Gilbert Boitard, du comité organisateur, indique que quelques possibilités restent ouvertes en 13 et 15 ans pour compléter les poules.

 

19 avril 2005 Malik Diop parraine le tournoi de foot de l'Etel FC

Parrain de l'Entente de la ria, Malik Diop, le Sénégalais du FC Lorient, était la vedette du tournoi de l'Etel FC, samedi à la Garenne

Au tirage au sort, le maillot dédicacé du joueur a été remis à Michel Le Bouler, de Belz. Le maillot de Chelsea est allé, quant à lui, à Yannick Pessel, de Belz, et la tenue de sport à Gwendal Guégan. Sur les 46 équipes inscrites, les deux de l'Hermine de Locoal-Mendon ont déclaré forfait, compliquant l'organisation des poules. Le tournoi a été dominé par les équipes du pays de Lorient : La Montagne a remporté le tournoi en 15 ans comme l'an dernier et en 13 ans, l'équipe A du Cep a remporté le tournoi des benjamins, et le Folclo celui des poussins.

Nouveau tournoi samedi et dimanche

Du côté des équipes de l'Entente de la ria engagées, elles se classent troisième en 15 ans, sixième en 13 ans, troisième en benjamins et sixième en poussins. Samedi et dimanche prochains, 29 et 30 avril, l'Entente sera à nouveau en fête avec le tournoi de l'AS Belugas, à Belz (qui accueillera environ 100 équipes), pour lequel il reste encore quelques possibilités d'inscription en 13 ans et 15 ans.

Le parrain de l'Entente, Malik Diop, du FC Lorient, était de la fête : il a procédé au tirage de la tombola, dont le premier prix était son maillot

 

16 avril 2005 L'école de foot de la ria reçoit la ligue

Les 80 jeunes de l'école de foot de l'Entente de la ria ont bénéficié, mercredi, d'une animation offerte par la ligue de Bretagne de football. Jean-Michel Ily, animateur de la ligue, a proposé un festi-foot, comprenant divers exercices de motricité, de coordination et de vitesse, ainsi qu'un tournoi. Si les débutants ont pu jouer sur les pelouses, les poussins et benjamins ont dû se replier dans le gymnase en raison de la pluie. «Il s'agit simplement de promouvoir le football en s'amusant», expliquait Jean-Michel Ily. «Il n'est question ni de sélection ni de détection, il n'y a ni gagnant ni perdant». A l'issue de l'animation, chacun s'est vu remettre une médaille de la ligue.

 

14 avril 2005 La ligue de Bretagne fait la promotion du foot

Lundi à Etel, mardi et aujourd'hui encore à Belz, la ligue de Bretagne de football et l'Entente de la ria assurent une animation sportive auprès des écoles dans le cadre de sa mission de promotion du football.

Jean-Michel Ily, animateur de la ligue, et Gaëtan Amalir, responsable technique de l'Entente, ont organisé et encadré des festi-foot pour les élèves de l'école de la Barre, de l'école élémentaire Per-Jakez-Helias et aujourd'hui pour les CP de Per-Jakez-Helias et tous les élèves de l'école Saint-Jean. Ce festi-foot comprend divers exercices de motricité, de coordination et de vitesse. «Ils sont 80 et tous jouent», observait avec satisfaction une des institutrices, mardi matin à Belz. Vendredi, Jean-Michel Ily et Gaëtan Amalior seront à Erdeven pour une animation similaire auprès des élèves de l'école privée Saint-Pierre-Saint-Paul.

 

3 mars 2005 Entente de la ria : les benjamins en stage

L'Entente de la ria compte 30 benjamins, répartis en trois équipes : deux en championnat de ria et une en championnat de district en foot à neuf.

Sous la responsabilité technique de Gaétan Amalir, ces équipes sont encadrées par Benoît Barbier et Patrice Plinvert pour la première (foot à neuf), Eric Bonnec et Gérald Burguin pour la deuxième, Didier Morgant, Thierry Gillet et Yves Langlais pour la troisième, avec, pour ces trois équipes, le soutien de Romuald, arbitre.

17 jeunes stagiaires

Jeudi, profitant des vacances, l'Entente avait invité les joueurs à une journée de stage au complexe sportif du Grand-Large (Erdeven) où le groupe a désormais ses quartiers : une journée de travail technique, de perfectionnement à la fois dans la pratique sportive et le comportement, mais aussi de plaisir pour les 17 jeunes qui y ont pris part. Cette journée s'inscrit dans le projet éducatif et sportif développé par l'Entente en faveur des jeunes footballeurs issus des trois clubs qui ont uni leurs forces et compétences pour leur offrir des conditions optimales : l'AS Belugas, l'AS Duniers et l'Etel FC.

Stages d'été

Pour juillet, l'entente de la Ria prépare des stages de football sur une semaine pour les débutants, poussins et benjamins. Ces stages se dérouleront à Etel. D'ici là, et compte tenu du succès rencontré et du bilan très encourageant, l'idée de renouveler les mini-stages d'une journée lors des vacances de Pâques a aussi été évoquée par les animateurs de l'Entente.

 

24 février 2005 Entente de la ria : les poussins motivés

Dans le cadre du programme éducatif et de formation sportive développé au sein de l'Entente de la ria, les poussins étaient invités mercredi à un mini-stage de vacances sous la direction de Gaétan Amalir, le référent technique du groupement constitué conjointement par les clubs de Belz, Erdeven et Etel. Exercices, entraînements, matches étaient au menu de cette journée de sport et de bonheur organisée au complexe sportif du Grand-Large (Erdeven).

Epanouissement personnel

Ce mini-stage était aussi l'occasion de souder les équipes et d'apporter un enrichissement à la fois humain et technique dans un contexte différent des entraînements du mercredi et des matches du samedi : l'objectif et la finalité de ce stage comme de toute la pédagogie développée au sein de l'Entente est avant tout l'épanouissement personnel et collectif par le football. Dans cette optique, des stages d'été plus longs seront proposés en juillet.

 

23 février 2005 Aide intercommunale : l'Entente de la ria trop optimiste ?

Aider l'Entente de la ria, oui; financer son fonctionnement, non. C'est en résumé la position qui a prévalu, mardi soir, lors du débat lancé par Gérard Le Tréquesser suite à la sollicitation formulée par les animateurs de l'Entente lors du précédent conseil communautaire, le 21 décembre

De l'examen des projections financières présentées alors, les élus ont relevé un «manque de sérieux» (G. Le Tréquesser), «un budget un peu utopique» (Rémy Guillevic) : «Il ne faut pas partir la fleur au fusil sans assurer ses arrières. Pour la communauté de communes, la participation demandée partait à 3.000 € la première année puis 4.000 €, 5.000 €, 6.000 €, et ça continue; c'est la vache à lait. (...) Sur les cotisations, ils font une prospection sur cinq ans avec une hausse du produit de 6.000 € à 10.000 € : ou les effectifs sont pléthoriques, ou ils ont fait ça au flanc... Il faut être un peu plus réaliste», analysait le maire de Belz, avant de tempérer : «Je crois que l'idée est bonne, c'est bien de mutualiser, mais il va falloir mesurer les dirigeants dans leurs pronostics». D'où sa proposition de partir sur une base indexée annuelle de subvention de 3.000 €, en s'abstenant toutefois de chercher les doublons par rapport aux subventions versées par les communes, «pour ne pas envenimer la chose».

Equité avec les autres sports

De son côté, Rémy Guillevic (Etel) préférait une aide au démarrage de 3.000 €, non pas liée au fonctionnement, mais sur présentation de factures justifiant un investissement : «Si on entre dans un fonctionnement avec des frais de personnel qui deviennent énormes, on plonge». «Et demain, c'est le tennis, après-demain, c'est le basket, etc.», prévenait Michel Corda (Locoal-Mendon), en soulevant avec Françoise Scheuer (Etel), la question de l'équité avec d'autres sports : «Pourquoi il y aurait plus pour les uns que pour les autres ?». Mais Robert Keraron (Belz) préférait repositionner la question en termes de sauvegarde de la pratique du football au regard des infrastructures financées et entretenues par chacune des communes. La question est demeurée en suspens, en attente d'une décision lors d'une prochaine réunion.

 

18 février 2005  stage de vacances pour les débutants

Quinze footballeurs débutants deuxième année étaient en stage de vacances, mercredi toute la journée à la salle polyvalente avec Gaétan Amalir, le référent technique, et les encadrants de l'Entente de la ria. «Tout le monde a répondu présent : les enfants sont contents d'être là et les parents adhèrent au projet, c'est notre grande satisfaction», notait Michel Galloux, coordinateur de l'Entente et un des responsables de la catégorie des débutants.

Exercices et vidéo

«Cette journée s'inscrit dans le programme éducatif et le suivi mis en place au sein de l'Entente», ajoutait-il, en soulignant la nouveauté sur le secteur de ce type d'initiatives. Au menu : parcours d'adresse, conduite de balle du pied droit et du pied gauche, travail de coordination des jambes, jeux relais puis matches. Et après le déjeuner en commun, la projection d'une vidéo sur les jeunes du centre de préformation de l'Ajax d'Amsterdam. Le stage s'est refermé en fin d'après-midi par un goûter. Mercredi prochain, un stage similaire sera offert aux poussins et jeudi aux benjamins. Et déjà l'idée de renouveler l'expérience est évoquée pour les vacances de Pâques.

 

25 janvier 2005 L'Entente de la Ria en jaune et noir

«L'avenir de l'Entente de la Ria est assuré !», se félicitait Michel Galloux, en attirant l'attention, samedi lors de la galette des Rois, sur le nombre important de jeunes engagés dans les catégories débutants (34, soit quatre équipes), poussins (37, trois équipes) et benjamins (trois équipes). Sur les catégories des 13 ans et 15 ans, où l'intégration au sein du groupement compte davantage de réticences, Michel Galloux a salué le parcours accompli durant la première phase du championnat : «Ils ont montré des capacités d'évolution, traduisant sur le terrain tout le bienfait des séances d'entraînements». Pour marquer la volonté des dirigeants des trois clubs (AS Belugas, AS Duniers, Etel FC) d'ancrer solidement cette entente, un coup d'accélérateur a été donné à l'équipement des joueurs sous les couleurs de l'Entente, jaune et noir. Grâce à la générosité des partenaires et aux efforts des dirigeants, des jeux de maillots seront rapidement distribués aux joueurs (le 5 février).

Stages de foot durant les vacances

Michel Galloux et les présidents des trois clubs ont présenté aux parents le programme des activités de la deuxième partie de saison, à commencer par le tournoi en salle poussins-benjamins de l'AS Duniers le 12 février. Durant les vacances de février, l'Entente de la Ria organise des stages d'une journée sous la direction de Gaétan Amalir, le référent technique : le 16 février pour les débutants deuxième année, le 23 pour les poussins, et le 24 pour les benjamins. Un autre stage sur une semaine est annoncé pour les vacances d'été (deux premières semaines de juillet) pour les 9-13 ans.

Tournois des trois clubs

Au cours du deuxième trimestre 2005 sont prévues une journée avec l'école de football du FC Lorient (l'Entente a été parrainée par Malik Diop, joueur du FCL), une invitation des poussins et benjamins à un match au Moustoir, une invitation pour assister à un match du Stade rennais ou du FC Nantes pour les 13 ans, 15 ans et 18 ans, et les 13 ans participeront au match GSI Pontivy - Paris FC. Le 16 avril, l'Entente sera associée au tournoi de l'Etel FC, et le 1 er mai à celui de l'AS Belugas. En mai ou juin sera programmée une grande fête de l'école de foot. Enfin, en septembre 2005, une classe foot se mettra en place au collège de la Rivière.

 

26 décembre 2004  une entente qui mérite bien son nom

Regroupement des sections éducatives des clubs de football de Belz, Erdeven et Etel, l'Entente de la Ria a désormais presque une demi-saison de fonctionnement : l'occasion pour ses animateurs de solliciter l'aide intercommunale.

Mardi, en conseil de communauté de communes, Michel Galloux, correspondant du groupement, est venu avec Dominique Keraron, président des Belugas, présenter le projet et ses premiers résultats. Si ce groupement s'est constitué sur le constat de difficultés d'effectifs et d'encadrements, le premier bilan montre une inversion des problématiques, avec un élan dynamique imprimé par ce regroupement et les moyens mis en oeuvre : «Il est intéressant de constater, au bout de quatre mois d'existence, la qualité des relations entre les différents membres, enfants, parents éducateurs, montre qu'on a eu raison. Les jeunes ont vraiment le sentiment d'appartenir à un club et se sentent concernés à la fois par la vie du club». L'inversion spectaculaire de la courbe des effectifs montre clairement que le projet a réussi, malgré quelques réticences persistantes au niveau de certains parents admettant difficilement le regroupement intercommunal dans un sport qui était très marqué par l'appartenance à un clocher.

De 155 à 180 jeunes

De 155 jeunes avant groupement, l'Entente en rassemble aujourd'hui 180, avec de fortes progressions chez les plus jeunes, et un infléchissement dans les catégories les plus difficiles des 13 et 15 ans. L'entente a permis de mutualiser moyens et compétences, mais aussi de recruter à temps plein un responsable technique diplômé, issu du FCL. Gaétan Amalir assure à la fois l'entraînement des équipes, la coordination des actions techniques et la formation et l'animation des cadres de l'Entente. «On se veut être référence, donc on se donne les moyens», plaidait Michel Galloux.

Une subvention intercommunale ?

Pour conforter ces moyens et pérenniser la structure, les animateurs de l'Entente ont sollicité la prise en charge de son subventionnement au niveau de l'intercommunalité, dans le cadre de sa nouvelle compétence en matière sportive. La première réaction des élus a été plutôt favorable, sur le principe, indiquant que la communauté ne subventionnait que les structures et pas les emplois, et que les subventions supplanteraient celles octroyées au niveau des communes. «C'est une démarche qui va dans l'esprit communautaire et qui favorise l'entente entre les jeunes; on peut espérer à terme que les seniors suivront», observait Remi Guillevic, maire d'Etel et président de la communauté. Par contre, la difficulté à lever reste au niveau administratif, du fait que l'Entente n'est pas une entité juridique en soi, mais est portée par trois associations.

 

26 décembre 2004 Locoal-Mendon veut-elle rester sur la touche ?

La non-participation du club de Locoal-Mendon a suscité interrogations et quelques réactions épidermiques. M. Galloux et D. Keraron ont rappelé que le club avait été sollicité, mais qu'il n'a pu prendre le départ avec l'Entente pour diverses raisons. Par contre, l'Entente a tout mis en place pour pouvoir accueillir l'Hermine lorsqu'elle le souhaitera, de manière à ce que l'Entente couvre l'ensemble de l'intercommunalité de la Ria. Des discussions en ce sens ont d'ailleurs été relancées avec ce club.

 

7 décembre 2004 Malik Diop parraine l'Entente de la Ria

International sénégalais, défenseur central du FC Lorient depuis 2002 après avoir joué à Lens puis Strasbourg, Malik Diop a accepté de venir parrainer l'Entente de la Ria. Samedi, «Pape Malik Diop» comme on l'appelle au Sénégal est venu à la rencontre de ses jeunes filleuls, à l'issue du grand plateau qui réunissait les débutants, poussins, et benjamins, ainsi que leurs homologues de Plouhinec, Locoal-Mendon et Ploemel, soit un total de 250 jeunes. Une rencontre pleine de chaleur et de convivialité, Malik Diop se prêtant avec beaucoup de gentillesse et de disponibilité aux échanges avec les jeunes footballeurs, ravis.

Valoriser le travail éducatif

Outre la valorisation du travail éducatif mené à l'Entente de la Ria, avec les jeunes de Belz, Erdeven et Etel, grâce à Gaëtan Amalir et l'équipe d'encadrants, l'objectif de ce parrainage répond au «souhait de nouer des contacts intéressants avec un club d'élite du secteur», expliquait Michel Galloux, coordinateur de l'Entente

 

4 décembre 2004 L'Entente de la Ria initient les enfants de Belz, Erdeven et Étel

Durant tout le mois de novembre et jusqu'au début de la semaine prochaine, l'Entente de la Ria aura proposé aux élèves des six écoles, publiques et privées, de Belz, Erdeven et Etel une initiation-découverte ludique du football. «Il s'agit de découvrir le football dans le cadre d'un projet pédagogique avec les enseignants», explique Michel Galloux, coordonnateur du groupement, en ajoutant que ce travail comporte aussi un volet ciblé en direction des filles.

Des jeux adaptés à chacun

Sur le programme de ces séances, Gaétan Amalir, le référent technique de l'Entente de la Ria, qui les anime des bénévoles dont Michel Le Sauce, explique qu'il s'agit d'abord de jeux adaptés en fonction des niveaux d'âges. «Par cette découverte du football, en s'amusant, les enfants se rendent mieux compte qu'ils jouent vraiment.» Cet effet recherché vise aussi, à terme, au déclenchement de vocations de footballeurs.

 

27 novembre 2004  29 benjamins s'entraînent

Pari réussi pour les animateurs de l'Entente de la Ria dans leur mission de réunir sous une même bannière les jeunes footballeurs des clubs de Belz, Erdeven et Etel.

«Ici, on n'est ni l'AS Belugas, ni l'AS Duniers, ni l'Etel FC, mais L'Entente de la Ria. Aujourd'hui, la mayonnaise a pris, la cohésion est en bonne voie», observait Patrice Plinvert, mercredi lors de l'entraînement des benjamins, auxquels il se consacre avec Thierry Gillet, Eric Bonnec et Didier Morgant. Une cohésion obtenue au prix d'un travail d'explication, mais aussi par l'exemple, et peut-être surtout par la qualité des moyens offerts.

Un initiateur sportif très apprécié

L'Entente a permis de recourir aux compétences d'un initiateur sportif diplômé et très apprécié, Gaétan Amalir. Quant aux structures mises à disposition à Erdeven pour les débutants, poussins et benjamins, elles s'avèrent particulièrement adaptées : «Des installations au top ! des terrains régulièrement entretenus, la salle polyvalente pour travailler à l'abri, et une salle pour les goûters». Au niveau sportif, l'avancée dans cette cohésion se traduit clairement : «Après un début difficile et le temps que tout se mette en place, les résultats commencent à arriver». Sur les cinq matches disputés par l'équipe à neuf en championnat de district, la première victoire est advenue à la troisième rencontre.

 

6 octobre 2004 240 débutants pour saluer l'Entente de la Ria

Le plateau de début de saison du secteur des Deux-Rivières organisé à l'occasion de la journée nationale des débutants a rassemblé 240 joueurs, samedi à La Garenne, répartis en 36 équipes représentant quinze clubs. Ce plateau était aussi une manière de saluer la constitution de l'Entente de la Ria, groupement des sections jeunes des clubs de Belz, Etel et Erdeven. Cette saison démarre avec une augmentation sensible des effectifs dans la catégorie des débutants sur le secteur, observait Guy Nicolazic, son responsble. Une tendance positive qui est aussi constatée chez les poussins. Ainsi, le secteur compte 36 équipes de débutants, 27 de poussins et 16 de benjamins. Une tendance remarquée également lors de ce plateau est la présence de plusieurs féminines, notamment à Landaul avec trois recrues.

 

13 septembre 2004  une garantie pour l'avenir du football

Une cinquantaine de personnes a participé, samedi après-midi aux Astéries, à la réunion organisée par l'Entente de la Ria et les trois clubs de football qui la composent à parité totale : l'AS-Belugas, l'AS-Duniers et l'Étel-FC.

Dominique Keraron (président des Belugas) et Michel Galloux (coordonnateur de l'Entente de la Ria) sont revenus sur l'origine de ce groupement et sa finalité : regrouper les moyens et compétences pour mieux encadrer et former les jeunes, et donner un avenir au football sur le secteur

Dépasser l'esprit de clocher

«Si on ne se groupait pas, dans l'avenir, il risquerait de ne plus y avoir de foot ni à Belz, ni à Etel, ni à Erdeven», soulignait Dominique Keraron pour convaincre les sceptiques. «Ça ne pourra fonctionner que si tout le monde adhère au projet; à nous tous d'être un peu tolérant sur les petites choses...». Parmi ces petites choses, il y a l'esprit de clocher qu'il s'agit désormais de dépasser, d'autant que chaque club conserve son identité.

En jaune et noir

A l'origine, il avait été décidé que les couleurs du groupement seraient celles des trois clubs. Mais, pour l'avenir, les responsables ont choisi le jaune et noir (couleurs neutres) qui, à terme, seront portées sur les futurs maillots, pour lesquels des sponsors sont sollicités. Sur le terrain, l'accent ne sera pas «la championnite», mais la formation et la cohésion des groupes. «Ma priorité est ce que les enfants font durant la semaine», prévient Gaétan Amalir, le nouveau responsable technique.

Trois pôles

Les débutants et l'école de foot s'entraînent à Erdeven, car la salle est disponible en cas d'intempérie : le mercredi, de 13 h 30 à 14 h 30, pour les débutants; de 13 h 30 à 15 h, pour les poussins et de 15 h à 16 h 30, pour les benjamins. Les 13 ans s'entraînent, quant à eux, le mardi soir et le jeudi, à 18 h 30, à Belz; les 15 ans, le mercredi, à 18 h 30 et le vendredi, à 18 h, à Etel. Les 18 ans, pour leur part, restent au niveau de leur club et s'entraînent avec les seniors. Inscriptions : Belz, Yannick Pessel (AS-Belugas), 06.61.46.19.45; Etel (EFC) Christian Le Niniven au 02.97.55.63. 70; Erdeven, Marcel Le Quentrec (AS-Duniers), rue Abbé Le Barh.

 

Daniel Le Floch, Michel Galloux, Dominique Keraron et Michel Le Sauce, aux côtés de Gaétan Amalir, le nouveau responsable technique de l'Entente de la Ria

 

13 septembre 2004 Gaétan Amalir, responsable technique

Recruté comme responsable technique auprès de l'Entente de la Ria, Gaétan Amalir, breveté d'Etat, a une double mission : mettre en place un projet technique et en assurer le suivi en encadrant l'équipe de dirigeants et formateurs bénévoles. Actuellement au FCL, Gaétan Amalir a été durant deux ans l'entraîneur général du CEP de Lorient, où il coachait aussi bien l'équipe de DSR que l'école de foot. En tant que joueur, il a évolué au sein du FCL, Brest-Armorique, Quimper et La Montagne (USM)

 

10 septembre 2004 première séance d'entraînement

En gestation depuis plus de six mois, prenant forme de réunions en séances de travail, l'Entente de la Ria est devenue, ce mercredi, une réalité sur le terrain pour les jeunes footballeurs d'Etel, Belz et Erdeven, réunis pour leur premier entraînement. Si l'appartenance au club de leur commune d'origine demeure comme un cordon ombilical, la participation au nouveau groupement permettra de meilleures conditions d'apprentissage et d'encadrement. Plus de plaisir et plus de jeu aussi, car le nombre important de jeunes dans chacunes des catégories permet la constitution d'équipes de niveaux plus homogènes afin de ne laisser personne sur la touche. Pour les débutants, poussins et benjamins, les entraînements ont lieu le mercredi après-midi à Erdeven : de 13 h 30 à 14 h 30 pour les débutants (responsables : S. Lorho et Michel Galloux), de 13 h 30 à 15 h pour les poussins (responsable : Daniel Le Floch) et de 15 h à 16 h 30 pour les benjamins (responsables : Patrice Plinvert et T. Gillet). Le choix d'Erdeven pour les plus jeunes s'explique par la proximité de la salle, offrant la possibilité de s'y replier en cas d'intempérie.

Réunion demain à Belz

Les 13 ans s'entraînent le mardi soir à Belz (18 h 30 à 20 h) sous la responsabilité de Julien Keraron et Patrick Lachuisa. Même jour et même heure pour les 15 ans, mais à Etel (stade de La Falaise) sous la responsabilité de Franck le Chapelain et Lionel Guhel. Pour chacun de ces groupes, les inscriptions restent possibles (*). A Erdeven (AS Dunier, contact au siège du club, chez Marcel Le Quentrec). Ce samedi à 11 h à Belz (salle des Astéries), les parents sont conviés à une réunion d'information sur le fonctionnement de l'Entente avec présentation des intervenants. * Prévoir un certificat médical, une photo d'identité, la copie du livret de famille et une autorisation parentale.

Première séance d'entraînement pour les débutants, poussins et benjamins de Belz, Etel et Erdeven sous l'égide de l'Entente de la Ria.

 

4 juin 2004  l'Entente de la ria sur les fonds-baptismaux

«La voile s'est bien débrouillée car ses animateurs ont su aspirer du monde par des compétences; il nous faut faire de même». Michel Galloux, l'ancien président de l'Etel-FC, présentait ainsi, lors d'une réunion mercredi soir à Etel, le programme du groupement qui se met en place pour encadrer les jeunes des clubs de foot de Belz, Etel et Erdeven : une conjonction de compétences, de moyens et d'enthousiasme. «Faire jouer les gamins», plaidait Serge Mallet (Erdeven), «et les former», ajoutait Elie Rio (Belz) en souhaitant que l'école de football qui sera constituée soit à terme labellisée par la fédération. Pour l'heure, il s'agissait, pour les représentants des trois clubs de poser les grandes lignes du fonctionnement de cette entente. «Il faudra un responsable technique pour le foot à neuf et pour le foot à onze», notait Michel Galloux. Sur la direction de ce groupement, chaque club désignera quatre membres en plus des présidents, et Michel Galloux en a été désigné le correspondant. Une des questions qui demeurent en suspens est l'intégration des moins de 18 ans.

 

10 votes. Moyenne 2.80 sur 5.

Ajouter un commentaire